Je n’arrive pas à mettre une coupe menstruelle, comment faire ?

Sophie a 24 ans et elle voudrait passer à la coupe menstruelle depuis quelques mois déjà. Seulement voilà, Sophie n’arrive pas à mettre une coupe menstruelle. On trouve beaucoup de conseils pour mettre une cup, mais ceux-ci se concentrent souvent sur l’aspect pratique. Or, le vagin est un muscle, et lorsqu’il se contracte il peut être très difficile d’y insérer quoi que ce soit. C’est le cas, par exemple, des femmes qui souffrent de vaginisme. Dans ces cas-là, les conseils techniques n’ont pas grande utilité. Il peut exister des dizaines de raisons pour lesquelles on n’arrive pas à mettre une coupe menstruelle. Parce qu’on a peur que ce soit trop grand, peur d’avoir mal, peur que ça reste coincé ou encore parce qu’on n’est pas prête. Ce n’est pas grave, chaque femme a son propre rythme. Mais comme Sophie nous a contactées pour obtenir des conseils, nous avons décidé d’écrire un article pour vous aider à apprivoiser la cup.

On se détend et on respire profondément

Si vous n’arrivez pas à mettre une coupe menstruelle, il est probable que ce soit, ironiquement, parce que vous vous mettez la pression pour réussir à la mettre du premier coup. La volonté de tout réussir et la peur de l’échec peuvent engendrer de vrais blocages. Il est important de bien vous détendre et d’accepter que vous ne réussirez peut-être pas du premier coup. Si c’est le cas, tant mieux ! Sinon… Ce n’est pas grave ! Vous réussirez la fois d’après, ou bien encore la suivante. Pensez à cette recette de tarte que vous avez dû reproduire deux ou trois fois avant d’obtenir exactement le résultat souhaité. Ou encore à ce morceau de piano qu’il vous a fallu répéter pendant des semaines avant de bien le maîtriser. Oui, c’est vrai, la coupe menstruelle demande quelques efforts. Elle est légèrement plus grosse qu’un tampon et elle demande un peu de pratique. Mais ce ne sont que quelques coups d’essais avant que vous ne preniez le coup de main. Ensuite, il ne vous faudra que 3 ou 4 minutes pour l’insérer ! Alors ne vous mettez pas la pression, détendez-vous bien et respirez profondément avant chaque insertion. Vous verrez, ce sera tout de suite plus facile.

Promis, ça ne fait pas mal

Une cup bien mise est totalement indolore. Pour tout vous dire, parfois on oublie même qu’on en porte une. Il est vrai que, la première fois que l’on voit une coupe menstruelle, on peut se dire « Nope, c’est pas pour moi, c’est bien trop gros ». Il ne faut pas oublier que le vagin est élastique. Il est prévu pour s’étirer afin d’accueillir un pénis puis, un jour, afin de laisser un bébé sortir. N’oubliez pas non plus que la cup se plie ! Elle ne s’insère pas telle quelle. Ce n’est qu’une fois à l’intérieur qu’elle se déploie. Là encore, ça ne fait pas mal. Si vous éprouvez des douleurs, nous vous conseillons de consulter votre gynécologue, c’est peut-être le signe d’une petite infection qui rend vos parois vaginales irritables.

Non, la coupe menstruelle ne restera pas coincée

Certaines femmes craignent que ce qui entre dans leur vagin puisse rester coincer. Cela est dû à une méconnaissance de leur corps. En effet, vos muscles vaginaux peuvent retenir ou relâcher tout ce que vous mettez à l’intérieur de votre vagin. Ainsi, la cup ne tient pas en place grâce à un effet ventouse, mais bel et bien grâce à vos muscles. Toutefois, il faut faire un léger appel d’air pour la retirer. Ainsi, si vous respectez la marche à suivre, il est impossible que la cup reste coincée. Pour cela, il vous suffit de pincer le bas de la cup, puis de pousser légèrement avec vos muscles vaginaux pour la faire descendre. Tirez sur la tige, puis le tour est joué.

On n’hésite pas à s’aider un peu

Si vous rencontrez des difficultés à mettre une coupe menstruelle, n’hésitez pas à vous aider un peu. Avec du lubrifiant à l’eau, ou de l’eau tout simplement. De nombreuses cupeuses mettent leur coupe menstruelle sous la douche, ainsi la cup est lubrifiée et nettoyée. Accroupissez-vous en squats et essayez de mettre la cup dans cette position. Si ça ne vous convient pas, ce n’est pas grave ! À vous de trouver la position la plus confortable pour enfiler votre coupe menstruelle. Accroupie, assise sur les wc, allongée, une jambe relevée sur le lavabo ou encore en poirier (on ne juge pas), ce qui compte c’est de faire ce qui est le mieux pour vous !

 

J’espère que ces conseils vous aideront à mieux apprivoiser la cup. Mettre une coupe menstruelle demande un peu de pratique mais c’est à la portée de chacune. La seule chose à garder en tête, c’est qu’il faut faire ce qui est le plus adapté pour vous et qu’il n’y a pas vraiment de méthode type à suivre.

Comment la coupe menstruelle m’a réconciliée avec mon corps – L’interview de Chloé, 26ans

Chloé n’a jamais été très à l’aise avec son corps. D’ailleurs, elle n’avait jamais pris la peine de vraiment le connaître. Habituée aux tampons, elle a décidé de passer à la coupe menstruelle lorsqu’elle a appris la quantité de produits nocifs qui se trouvaient dans ses tampons. Mais franchir le pas n’a pas été facile… Elle craignait que la cup soit trop grosse, qu’elle la gêne et, surtout, qu’elle déborde. Pourtant, maintenant qu’elle a une DoctiCup, elle regrette de ne pas s’être lancée plus tôt. Voici tout ce que Chloé a appris sur elle grâce à la coupe menstruelle.

Salut Chloé ! Peux-tu nous expliquer pourquoi tu as mis autant de temps avant d’essayer la cup ?

Bonjour Julie. Je n’osais pas essayer la cup car j’avais peur que ce soit beaucoup trop gros pour moi. Depuis l’adolescence, mon rapport au corps n’était pas évident. J’avais beaucoup de tabous autour de tout ce qui touchait à mon intimité. Le simple fait de mettre un tampon ne m’enchantait pas vraiment… Mais comme je me suis mise à la natation à 17 ans, j’ai bien dû m’y faire ! Quand j’ai découvert la vraie composition des tampons, j’ai été horrifiée. Je ne voulais plus du tout que mon vagin entre en contact avec de tels produits… Dans un premier temps, j’étais quelque peu démunie car je ne voyais pas vraiment d’alternative étant donné le sport que je pratique. J’avais déjà entendu parler de la cup et lu quelques articles mais je ne pensais pas que ce soit fait pour moi. Puis une copine m’a dit qu’elle avait une DivaCup et qu’elle en était ravie. Alors j’ai acheté la même pour me lancer à mon tour.

Comment s’est passée ta première expérience ?

Ce fut mitigé. La DivaCup est souple, ce qui est chouette quand on débute, cependant je sentais que cela ne collait pas avec mon activité physique. C’est pour cela que j’ai fini par opter pour la DoctiCup dès qu’elle est sortie. Un peu plus rigide, elle se maintient bien mieux et ne bouge pas de la journée. J’ai aussi eu du mal à plier ma cup Diva lors des premières utilisations, mais bon, finalement j’ai vite pris le coup de main. Lors des premiers essais, je stressais et du coup j’avais du mal à insérer la cup. J’ai mis du temps avant de me détendre et de vraiment relâcher mes muscles. Après 2 ou 3 jours de règles, j’ai fini par apprivoiser ma coupe menstruelle et je suis devenue une cupeuse convaincue. Ce n’était pas du tout à cause de la Diva que j’avais du mal, mais parce que je stressais et que je me faisais toute une montagne de ce petit objet. Et pourtant ! Si j’avais su, j’aurais opté pour une coupe menstruelle quelques années plus tôt.

DivaCupEn quoi la coupe menstruelle a changé ton rapport au corps ?

Comme je le disais, j’étais très pudique. Tout ce qui se trouvait sous la ceinture était pour moi un sujet très tabou. Si bien que je connaissais finalement très mal mon corps. Comme j’ai commencé avec une DivaCup, et que celle-ci est graduée, j’ai d’abord pu constater que je ne perdais pas autant de sang que je le pensais. Ensuite, le fait de devoir passer mon doigt le long du rebord de la cup lorsque celle-ci est à l’intérieur, afin de vérifier l’étanchéité du bourrelet, m’a permis de me familiariser avec mon corps. Au début, je mettais environ 15 minutes pour insérer ma cup, et autant pour la retirer. Désormais, je la change en un tour de main et je ne tâtonne plus du tout car j’ai compris comment était fait mon corps et ce qui me convenait. Depuis que j’ai opté pour la DoctiCup, l’expérience est encore mieux car cette coupe menstruelle est plus adaptée à mon corps.

Pourquoi regrettes-tu de ne pas être passée à la cup plus tôt ?

Pour deux raisons. Tout d’abord, parce que si j’étais passée à la cup plus tôt, j’aurais imposé moins de produits chimiques à mon corps en évitant les tampons. Ensuite, parce que la coupe menstruelle a littéralement changé ma vie ! Depuis que j’en porte, je suis plus à l’aise dans mes mouvements lorsque j’ai mes règles. J’avais un peur peur des fuites et de me trouver avec un filet rouge aux trousses dans mon couloir de nage, mais je n’ai jamais eu le moindre problème. Or, quand je portais des tampons, j’avais toujours la crainte que ma ficelle dépasse du maillot de bain ! La cup est invisible, on ne la sent pas, elle est écolo et économique… Bref, c’est une vraie révolution dans nos culottes. Et en plus, elle m’a décomplexée et m’a permis de mieux connaître mon corps. Que demander de plus ?

Utiliser sa coupe menstruelle en vacances

Avoir ses règles alors que l’on est en vacances n’est pas une partie de plaisir. Que vous ayez prévu de vous dorer la pilule sur une plage de sable blanc ou de faire un trek en montagne, pas de panique ! Utiliser votre coupe menstruelle en vacances est un jeu d’enfant.

Plus de place dans les bagages

Emporter votre coupe menstruelle en vacances est un véritable gain de place dans vos bagages. Fini l’espace réservé aux boîtes de tampons et de serviettes ! Vous n’aurez plus à compter le nombre de protections nécessaires pour tenir tout votre séjour. Vous n’avez qu’à glisser votre cup dans son petit sac en toile ou sa boîte de stérilisation, et le tour est joué. Elle ne prendra pas plus de place qu’une paire de chaussettes.

Tellement confortable que vous oublierez que vous avez vos règles !

Vous n’osez pas vous mettre en maillot de peur que la ficelle de votre tampon s’échappe ? Vous avez peur d’une fuite ? Oubliez tout cela : emporter sa coupe menstruelle en vacances est synonyme de tranquillité d’esprit. Grâce à « l’effet ventouse », vous n’aurez pas à craindre de fuite. Il vous suffit de vous assurer d’emblée que la cup est bien en place, puis vous êtes tranquille pour 12 heures. Une fois en place, la coupe menstruelle est entièrement invisible. En outre, vous ne la sentez plus : vous oublierez totalement que vous avez vos règles.

Utiliser sa coupe menstruelle en vacances au bout du monde, c’est possible

Vous partez au fin fond du Vietnam ? Vous avez prévu un trek au Chili ou une semaine à la dure en Afrique ? Une coupe menstruelle sera bien plus adaptée à vos besoins que des tampons ou des serviettes. Outre le gain de place dans votre sac à dos ou votre valise, vous aurez plus de facilité à vous changer. Selon les zones où vous vous rendrez, vous aurez bien du mal à trouver des poubelles à coté des toilettes, ou en pleine nature. Que faire, donc, de votre tampon usagé ou de votre serviette ? Et que faire également de tous les emballages plastiques qui vont avec ? Avec la coupe menstruelle, vous pouvez garder votre protection pendant 12 heures (maximum). Cela vous laisse du temps pour trouver un endroit approprié où vous changer si vous êtes en pleine excursion. Si vos conditions de voyage ne sont pas optimales, seule une bouteille d’eau vous suffira pour l’entretien de la cup. Stérilisez votre coupe menstruelle avant de partir en vacances, puis insérez-la une fois vos règles présentes. À chaque changement, videz la cup dans les sanitaires puis rincez la avec de l’eau (l’avantage, c’est que vous pouvez faire cela même en pleine nature !). Dès que possible, appliquez un peu de gel nettoyant pour éliminer toutes les bactéries, puis vous pouvez réinsérer la cup sans problème.

Petites astuces pour utiliser sa coupe menstruelle en vacances (et partout loin de chez soi)

Si vous êtes loin de la maison, sachez que vous trouverez toujours un lieu adapté au changement de votre coupe menstruelle. Si vous craignez de ne pas pouvoir vous changer tranquillement, voici quelques astuces :

  • Ayez une cup de rechange. Si vous ne pouvez pas nettoyer celle en place, mettez-en une autre lorsque vous vous changez. Il vous suffit de ranger la cup usagée dans un stérilisateur pour la transporter.
  • Ayez toujours une bouteille d’eau sur vous. Ainsi, s’il n’y a pas de lavabo à disposition, vous n’avez qu’à rincer la cup au-dessus des toilettes avant de la réinsérer.
  • Des lingettes ou un gel nettoyant peuvent vous être utiles. Si vous n’avez pas d’eau à disposition, essuyez la cup avec du papier hygiénique après l’avoir vidée. Désinfectez-la ensuite avec une lingette ou une noix de gel. Vous pouvez vous contenter de la rincer à l’eau froide avant de la réinsérer, en revanche l’essuyer avec du papier ne suffit pas.

Faire du sport avec une coupe menstruelle

Faire du sport avec une coupe menstruelle est tout à fait possible et, surtout, plus pratique qu’avec d’autres protections hygiéniques. En effet, là où les serviettes auront tendance à vous irriter à cause des frottements, et les tampons à vous gêner car ils bougent, la cup se fait discrète. Ainsi, vous oublierez complètement que vous avez vos règles au moment de votre séance de sport. Cependant, il faut connaître quelques astuces pour un confort optimal.

Faire du sport avec une coupe menstruelle : oui, mais avec laquelle ?

Les femmes qui pratiquent du pilate ou de l’équitation ont un périnée plus musclé. Afin de les accompagner dans leur activité sportive, une coupe menstruelle assez rigide est conseillée. Optez par exemple pour la MeLuna Sport ou la MoonCup. Comme pour tout achat de cup, cela reste à l’appréciation de chacune : à vous de voir si vous êtes plus à l’aise avec une coupe menstruelle rigide ou souple. Vous pourrez apprécier une cup avec une tige courte ou ronde, pour éviter toute gêne lors de vos mouvements.

Est-ce que ma coupe menstruelle risque de bouger ?

Si votre cup est bien mise, elle ne doit pas bouger.  N’hésitez pas à consulter notre article pour savoir comment bien mettre votre cup. Il est important de placer la coupe menstruelle vers l’entrée du vagin, plus bas qu’un tampon. Ensuite, vérifiez que le bourrelet exerce bien le rôle de joint d’étanchéité. Une fois que vous êtes sûre que la cup est bien mise, vous pouvez faire le poirier, sauter des haies ou boxer sans problème. Vos muscles vaginaux retiennent la cup, grâce à « l’effet ventouse » celle-ci ne bougera pas.

Pourquoi est-ce plus confortable de faire du sport avec une coupe menstruelle ?

Il est plus confortable de faire du sport avec une coupe menstruelle qu’avec un autre mode de protection hygiénique car la cup est bien plus discrète. Les tampons ont tendance à descendre lorsque vous faîtes du sport, vous les sentez et cela vous gêne dans votre activité. En outre, les tampons sont absorbants, de ce fait ils causent souvent des sécheresses et des irritations qui deviennent vite désagréables. Les serviettes, quant à elle, ne vous permettent pas de pratiquer des sports aquatiques. Certaines disciplines, comme la gym ou la danse, vont de pair avec des justaucorps très moulants. Les serviettes ne sont pas très discrètes et se devinent facilement sous de telles tenues. Qui plus est, la serviette bouge également pendant votre activité. Outre le sentiment de ne plus être correctement protégée, les frottements peuvent vous causer des irritations. C’est pourquoi la coupe menstruelle est une alliée de taille pour les sportives ! Invisible, vous pouvez porter des shorts courts, moulants, ou des justaucorps sans vous soucier que l’on devine que vous avez vos règles.

Les questions que tout le monde se pose sur la coupe menstruelle

La coupe menstruelle a fait beaucoup parler d’elle ces dernières années, et elle commence petit à petit à entrer dans le quotidien des femmes. Pourtant, de nombreuses questions subsistent encore sur son utilisation. Comment entretenir une cup ? Comment insérer et retirer une coupe menstruelle ? Quel modèle choisir ? Est-ce que ça fait mal ? Tant de questions fréquentes sur la coupe menstruelle auxquelles nous avons décidé de répondre dans cet article.

Pourquoi la coupe menstruelle est-elle mieux que les autres protections hygiéniques ?

Tout d’abord, la cup n’est pas nocive pour la flore vaginale, contrairement aux tampons et aux serviettes. En effet, on trouve dans les tampons des composés chimiques identiques à ceux des pesticides, des dioxines, des agents blanchissants, etc. A-t-on vraiment envie de passer 8 heures avec tous ces perturbateurs endocriniens qui interagissent avec notre intimité ? Bien que moins intrusives, les serviettes comportent aussi leur lot d’agents blanchissants et de composés chimiques peu recommandables pour notre vagin. Enfin, les tampons et les serviettes sont des produits absorbants. Les tampons engendrent des irritations et des sécheresses vaginales car, en plus d’absorber le sang, ils absorbent vos sécrétions naturelles. Les serviettes engendrent des irritations à cause des frottements. Ces deux types de produits sont plus favorables à la contraction d’infections, comme le syndrome du choc toxique, car ils favorisent la prolifération des bactéries. Portées trop longtemps, elles peuvent engendrer de sérieux désordres dans votre intimité. En revanche, comme la cup est en silicone médical ou en TPE, elle n’est pas nocive pour votre flore vaginale. Se contentant de collecter le sang, elle est beaucoup plus hygiénique. À cela s’ajoute son côté écolo et économique (une cup dure entre 5 et 10 ans !).

Est-ce hygiénique d’utiliser une coupe menstruelle ?

Cela fait partie des questions fréquentes sur la coupe menstruelle qui reviennent le plus. Comme indiqué ci-dessus, la cup est plus hygiénique car le sang ne sèche pas et n’interagit pas avec des produits chimiques. Comme elle collecte simplement votre sang, et qu’elle est en silicone ou en TPE, la cup ne dégage aucune odeur. En outre, les tampons ont des ficelles très visibles. Lorsque vous allez aux toilettes, des résidus s’attardent souvent sur cette ficelle, et les bactéries peuvent vite s’installer dans le vagin. La coupe menstruelle ne présente pas cet inconvénient. Il en va de même au moment du retrait : vous avez plus de chances de vous salir les mains avec un tampon ou une serviette qu’avec une cup ! Comme expliqué dans ce petit guide, il vous suffit de pincer la partie inférieure de la cup puis de la tourner doucement d’un côté puis de l’autre, en vous aidant de vos muscles vaginaux. La coupe menstruelle descendra naturellement, sans vous salir. Enfin, pour ce qui est de l’entretien régulier de la cup, il vous suffit de rincer la cup lorsque vous la videz. Appliquez une noix de gel nettoyant puis vous pouvez la réinsérer. À chaque début de cycle, il vous faudra penser à la stériliser.

Est-ce que mettre une coupe menstruelle fait mal ?

Parmi les questions fréquentes sur la coupe menstruelle, la peur d’avoir mal est très récurrente. Certes, la première fois peut être un petit peu désagréable. Mais cela dépend des personnes, certaines jeunes filles et certaines femmes y arrivent du premier coup ! Il est important de se détendre et de ne pas forcer. Si vous n’y arrivez pas du premier coup, ce n’est pas grave. Réessayez plus tard. Pliez bien la cup afin de faciliter son insertion et laissez-la se déployer une fois à l’intérieur du vagin. Pour vous aider, vous pouvez mouiller l’entrée du vagin ou utiliser un lubrifiant à l’eau.

Est-ce rentable d’acheter une coupe menstruelle ?

Dépenser une vingtaine d’euros pour une protection hygiénique peut sembler cher. Cependant, vous pourrez utiliser votre coupe menstruelle pendant 5 à 10 ans ! Il est donc très rentable d’acheter une coupe menstruelle. En effet, cela vous évite de dépenser de l’argent tous les mois en serviettes et en tampon. Sachez que l’achat d’une cup est amorti en environ 6 mois. Vous n’avez qu’à calculer les années d’économie que cela vous permet de réaliser.

Comment être sûre que ma coupe menstruelle est propre ?

Il est important de bien nettoyer votre coupe menstruelle. Avant chaque cycle, stérilisez votre cup à l’aide d’un stérilisateur ou dans une casserole (en suivant le même procédé que pour faire cuire des pâtes). Ensuite, pendant vos règles, il vous suffit de rincer votre cup à l’eau froide à chaque fois que vous vous changez. Ajoutez un peu de gel nettoyant pour éliminer tous résidus et bactéries, puis vous pouvez la remettre. Vous pouvez également avoir des lingettes sur vous pour effectuer ce nettoyage. Pour plus d’informations, consultez notre article qui explique comment nettoyer sa coupe menstruelle.

Mettre une coupe menstruelle quand on est vierge

Pour beaucoup de jeunes filles, l’idée d’insérer un dispositif quelconque dans leur intimité alors qu’elles sont encore vierges les inquiète. Elles craignent d’avoir mal ou de ne plus être vierge après l’insertion d’un tampon, par exemple. Nous avons donc décidé de déconstruire toutes les idées reçues afin de vous éclairer sur le fait de mettre une coupe menstruelle quand on est vierge.

Les meilleurs coupes menstruelles pour jeune fille vierge :

Pourquoi acheter une cup quand on est vierge ?

Tout simplement parce que la cup comporte de nombreux avantages. Tout d’abord, si vous faites du sport, et plus particulièrement des sports aquatiques, la coupe menstruelle est plus pratique. En effet, elle est totalement invisible, il n’y a donc aucun risque de ficelle qui dépasse. En outre, elle se conserve plus longtemps qu’un tampon : si vous êtes à un tournoi ou une compétition, vous n’aurez donc pas à vous soucier de devoir changer votre tampon. Enfin, elle est très confortable et ne vous gênera donc pas dans votre activité.

Au quotidien, la cup ne dégage pas de mauvaises odeurs. Vous n’avez pas besoin d’avoir des protections de rechange dans votre sac, il suffit d’avoir la cup dans sa petite boîte. Certaines filles sont parfois gênées que l’on puisse voir une serviette ou un tampon dépasser de leur sac. Même s’il est tout à fait naturel d’avoir des protections hygiéniques sur soi, et qu’il est important de ne pas avoir honte, la coupe menstruelle a l’avantage d’être plus discrète. Idem dans les vestiaires ! Comme la cup est invisible, vous serez plus tranquille pour vous changer avec vos copines sans avoir à vous cacher dans les toilettes. Enfin, la coupe menstruelle se porte plus longtemps et est plus écologique. En plus d’un choix de vie, la coupe menstruelle vous évitera bien des péripéties dans les toilettes de l’école, qui sont souvent sales, pour changer un tampon ou une serviette. Vous pourrez facilement tenir jusqu’à votre retour à la maison.

Est-on encore vierge après avoir mis un tampon ou un cup ?

Mettre une coupe menstruelle quand on est vierge n’altère pas votre virginité ! Certes, il est possible que l’insertion d’une cup ou d’un tampon perce votre hymen, cependant celui-ci devient plus grand et plus élastique à l’adolescence. Ainsi, certaines filles le percent naturellement, en pratiquant l’équitation par exemple. Il faut également prendre en compte que certaines filles naissent sans hymen ! D’ailleurs, vous noterez que les garçons n’ont pas d’hymen, et cela ne les empêche pas d’être vierges pour autant.

Soyons claires : la virginité signifie l’absence de relation sexuelle avec pénétration.

Cela n’a donc rien à voir avec le mode de protection hygiénique que vous choisissez.

J’ai peur d’avoir mal avec une coupe menstruelle

Les cups peuvent sembler impressionnantes quand on les voit pour la première fois. Mettre une coupe menstruelle quand on est vierge demande en effet un peu de préparation, mais c’est tout à fait réalisable. Comme pour mettre un tampon quand on est vierge, on n’y arrive pas forcément la première fois. Mais ce n’est pas grave ! Ce qui compte, c’est de ne pas forcer pour ne pas se faire mal et pour ne pas développer une appréhension envers les dispositifs vaginaux. La coupe menstruelle se plie (voir notre guide de pliage pour cup) et ne doit être déployée qu’une fois à l’intérieur du vagin. N’ayez crainte, le vagin est élastique, il est prévu pour s’adapter à de tels contacts. Enfin, il est important de choisir une coupe menstruelle adaptée aux jeunes filles. Pour cela, optez pour une toute petite taille, comme la DoctiCup ou la Meluna S. Ces deux modèles sont très souples, avec juste ce qu’il faut de rigidité pour vous accompagner au quotidien et, notamment, pendant le sport. Nous vous déconseillons toutefois les cups trop longues, comme la LilyCup. Celle-ci, bien qu’adoptée par de nombreuses débutantes, sera jugée trop longue pour la plupart des jeunes filles vierges.

  • Lubrifiez l’entrée de votre vagin avec de l’eau ou du lubrifiant à l’eau.
  • Pliez la coupe menstruelle selon la technique que vous préférez.
  • Introduisez la cup pliée, doucement, et ne la déployez qu’une fois à l’intérieur.
  • Vérifiez l’étanchéité en passant un doit le long du bourrelet de la cup.

Conclusion

Mettre une coupe menstruelle quand on est vierge est tout à fait possible. Il suffit de se sentir prête et de choisir une cup adaptée. Détendez-vous bien et ne forcez pas. En effet, si vous n’y arrivez pas la première fois, ne vous découragez pas : ce n’est pas grave ! Vous réessaierez plus tard.

Pensez à opter pour une coupe menstruelle taille S, et plutôt courte. En outre, si la tige de votre coupe menstruelle vous gêne, vous pouvez tout à fait la couper à la longueur qui vous convient. Veillez toutefois à ne pas la couper trop court au risque d’avoir quelques fuites.

Interview de Léa, cupeuse depuis 2 ans

Léa a 23 ans et est étudiante en master marketing à Strasbourg. Elle a essayé sa première coupe menstruelle il y a 2 ans et, depuis, elle l’a complètement adoptée ! Elle vous raconte son expérience dans cette interview, du moment où elle s’est demandé quelle coupe menstruelle choisir à son nouveau quotidien avec une Lunette Cup.

Salut Léa, peux-tu nous dire ce qui t’a décidée à acheter une cup ?

Salut Julie ! En fait, j’ai décidé de franchir le pas parce que de plus en plus de sites féminins parlaient de la coupe menstruelle. J’avais l’habitude de mettre des tampons mais je n’étais pas toujours à l’aise, surtout au moment du retrait qui, pour moi, est synonyme d’inconfort total ! Comme les serviettes ne me convenaient pas non plus (je n’étais ni fan de la culotte de grand-mère, ni adepte du changement trop fréquent et de l’impression de mariner dans mon sang), j’ai eu envie de tenter la cup. Puis il y a eu les polémiques au sujet de la composition des tampons et j’ai été confortée dans mon choix.

Pourquoi avoir choisir la Lunacopine (Lunette Cup) ? 

J’avais lu de bons retours sur cette cup, notamment le fait qu’elle était super pour les débutantes. J’avais déjà vu une coupe menstruelle et je trouvais cela plutôt gros, je t’avoue que ça me faisait un peu peur. Comme la Lunacopine est une des cups avec le plus petit diamètre, elle s’est imposée à moi dès que je me suis demandée quelle coupe menstruelle choisir. Maintenant que je sais parfaitement comment plier une coupe menstruelle, je trouve que la taille n’est plus du tout impressionnante.

Avis LunaCopine coupe menstruelle Lunette

Les modèles de LunaCopine

 

Qu’est-ce que t’a apporté la cup de plus qu’un tampon ou des serviettes ?

La liberté ! Au début, je pensais que les cups étaient contraignantes, car ce n’est pas du jetable. On ne se contente pas d’ouvrir un paquet, d’en utiliser le contenu puis de le jeter une fois souillé : il faut la nettoyer. Comme je voyage beaucoup, je craignais qu’une coupe menstruelle nécessite trop de logistique. C’est tout le contraire ! Je me souviens que j’avais eu mes règles pendant un trek en Australie, et je ne savais pas quoi faire de mon tampon usagé au moment de le changer. Avec la cup, il me suffit de verser un peu d’eau et de passer un coup de chiffon. Ensuite, c’est reparti pour quelques heures en attendant de trouver un point d’eau un peu plus salubre pour faire ma toilette. Non seulement je ne mets plus de produits chimiques dans mon vagin, et je ne souffre donc plus de sécheresses, mais en plus je fais des économies et j’oublie complètement que j’ai mes règles.

As-tu testé d’autres coupes menstruelles ?

Oui, j’ai essayé la FleurCup mais je n’ai pas été très convaincue. Elle est souvent présentée comme « LA » coupe menstruelle pour jeunes filles et débutantes, mais je ne suis pas d’accord. Je trouvais que ses trous se bouchaient vite, sa tige me gênait, j’ai été obligée de la customiser mais, même après ça, je n’étais pas assez à l’aise. Toutes les cups ne peuvent pas convenir à tout le monde ! En revanche, j’ai récemment acheté une DoctiCup pour avoir une coupe menstruelle de rechange. Je l’ai essayée lors de mon dernier cycle et je l’aime tellement que je pense que c’est ma Lunette qui va devenir une cup de rechange et la DoctiCup ma coupe menstruelle principale !

Ah ! Je suis aussi une utilisatrice régulière de la DoctiCup. Peux-tu nous en dire plus sur ce qui te plaît avec cette coupe menstruelle ?

Je l’adore, tout simplement. Elle condense tout ce que la coupe menstruelle a de positif. Tout d’abord, il existe deux modèles facilement identifiables pour que toutes les utilisatrices puissent trouver la DoctiCup qu’il leur faut. Ce n’est pas comme la MeLuna qui propose tant de modèles qu’on ne sait plus où donner de la tête. Ensuite, il y a des trous assez larges et une tige de petite taille, que l’on peut même couper si on la trouve trop longue. Concernant sa matière, elle est super confortable tout en étant suffisamment rigide pour accompagner mes activités sportives.

Quelle coupe menstruelle choisir : Les cups évoquées dans cette interview

Coupe menstruelle ou tampons ?

Avec toutes les polémiques qui entourent le tampon, il est fort probable que vous soyez quelque peu rebutée à l’idée d’en utiliser de nouveau. Peut-être souhaitez-vous utiliser une coupe menstruelle depuis longtemps mais franchir le pas vous fait encore peur ? Les serviettes ne vous protègent pas suffisamment et entravent votre liberté de mouvement ? Mais alors, que choisir comme protection hygiénique ?! Voici un petit article pour démêler le vrai du faux et vous aider à choisir entre coupe menstruelle ou tampons.

Les tampons : faut-il les fuir ?

Les tampons sont une protection hygiénique qui, comme la coupe menstruelle, s’insère dans le vagin. Ils sont donc en contact prolongé et direct avec votre muqueuse. Comme environ 20% des femmes sont porteuses du staphylocoque doré, le fait que les tampons soient absorbants va favoriser la prolifération de la bactérie. Ainsi, plus vous portez un tampon longtemps, plus vous êtes susceptible de subir un syndrome du choc toxique si vous êtes porteuse de la bactérie.

Qui plus est, les tampons sont composés de cellulose. Ils contiennent du dioxyde de chlore, qui est ajouté pour leur donner cet aspect blanc. Mais ils contiennent également des phtalates, qui est un perturbateur endocrinien susceptible d’affecter la fertilité des femmes. Près d’une vingtaine de composé chimique nocifs sont présents dans leur composition, sans que l’on sache vraiment leur effet sur notre corps à long-terme.

Leur ficelle, qui dépasse, est également favorable à la prolifération des bactéries. Quand vous urinez ou que vous déféquez, des résidus s’y collent et peuvent tranquillement venir se déposer dans votre vagin. Ainsi, certaines infections comme des mycoses peuvent survenir à cause de l’utilisation de tampons.

Leur caractère absorbant peut également déséquilibrer votre flore et vous causer des irritations.

Enfin, d’un point de vue écologique et économique, les tampons n’ont que des inconvénients. Outre les nombreux produits chimiques qui les composent, il faut considérer le fait que ce sont des produits jetables. Sur une boîte de tampon achetée, vous ne garderez rien : la boîte en carton, l’emballage plastique de votre tampon et votre tampon lui-même finiront dans les décharges.

Néanmoins, si vous changez de tampon toutes les 8 heures, vous diminuez vos chances de subir un syndrome du choc toxique. Bien sûr, les tampons ont beaucoup à se reprocher, mais rien ne sert de culpabiliser les femmes qui en portent. Ils peuvent rester une solution de dépannage sans que tout votre santé n’en soit menacée.

YouTube: please specify correct url

La coupe menstruelle

Certes, dépenser une vingtaine, voire une trentaine d’euros dans une protection hygiénique peut vous démotiver. Qui plus est, beaucoup de femmes prennent peur en voyant une cup pour la première fois. Déjà que certaines ont du mal à insérer un tampon, la coupe menstruelle peut paraître impressionnante. Pourtant, elle est beaucoup plus confortable car elle n’absorbe pas votre flux menstruel et vos sécrétions. Ainsi, elle ne perturbe pas votre équilibre vaginal et n’engendre pas d’irritations.

Concernant sa taille, la cup est effectivement un peu plus grosse qu’un gros tampon, toutefois vous trouverez sans problème la technique de pliage qui vous convient. Si vous êtes une cupeuse débutante ou que vous avez un vagin assez serré, de petits modèles existent. Plus courts pour celles qui ont un utérus un peu bas, plus étroits pour les vagins serrés. Vous ne manquerez pas de trouver la cup taillée pour vous. Par exemple, la MeLuna est parfaite pour les débutantes car elle propose les plus petites tailles ! Le diamètre de la taille S est 38 mm et celui de la taille M 41 mm (ce qui est équivalent à la taille 1 de la FleurCup.)

D’un point de vue écologique et économique, les coupes menstruelles sont fabriquées en TPE ou en silicone. Elles se conservent entre 5 et 10 ans, donc leur prix est vite amorti ! Sans composé chimique nocifs, elles collectent le sang au lieu de l’absorber, et protègent les parois de votre vagin du contact avec le sang coagulé, ce qui prévient les risques d’infection. Malgré tout, il ne vous faudra pas conserver une cup plus de 12 heures d’affilée. Aussi, les cups ne sont pas testées sur les animaux ! Elles respectent donc la nature et votre corps.

Coupe menstruelle ou tampon ?

Non, ces deux jeunes filles ne cherchent pas des toilettes pour changer leur tampon, elles profitent pleinement de leur voyage !

Pour ce qui est de l’entretien de votre coupe menstruelle, il est très facile. Vous pouvez consulter nos conseils pour nettoyer sa cup. Il vous suffit de stériliser votre cup au début de chaque cycle (ou tous les 2 cycles), de rincer la cup à l’eau froide après chaque retrait, de la nettoyer avec un peu de gel nettoyant et le tour est joué. Comme vous pouvez garder la cup 12 heures (maximum !), vous n’aurez plus à vous inquiéter de trouver des toilettes pour changer de protection. Même à l’autre bout du monde, vous pourrez avoir vos règles en toute tranquillité.

Le bonus ?

Pas de ficelle qui dépasse et pas besoin de culotte de grand-mère pour porter une coupe menstruelle. Vous pouvez dormir toute nue, aller à la plage et pratiquer votre sport préféré sans problème. Si la tige de votre cup vous gêne, un coup de ciseau et le problème est réglé.

Conclusion :

Il est normal que vous ayez encore du mal à choisir entre coupe menstruelle ou tampon. Les tampons sont plus courants, mieux connus du public et leur caractère jetable peut vous sembler être un gain de temps. Pourtant, même si la cup exige un minimum d’entretien, elle vous fera gagner du temps et de l’argent. Quand vos règles arrivent à l’improviste, vous n’aurez plus la mauvaise surprise de ne plus avoir de tampons dans vos placards : la cup est toujours prête à passer à l’action. Un bref nettoyage au gel nettoyant si vous n’avez pas le temps de la stériliser, et c’est parti pour un nouveau cycle. Une fois que vous avez pris le coup de main pour l’insérer et la retirer, c’est un jeu d’enfant.

Rejoignez notre Newsletter Partenaires !

cup menstruelle

Et recevez des promos exclusives

Non merci

DÉCOUVREZ NOTRE CUP COUP DE ❤️

CLIQUEZ ICI